Fiche AIRSS pour faciliter les échanges entre patients et pharmaciens

Voir l'article intégral (pdf)


Logo officiel de l’AIRSS

En officine pharmaceutique

Un patient qui communique activement avec ses pharmaciens et n’hésite pas à leur poser des questions sur ses traitements et leurs conséquences, contribue efficacement à réduire le risque d’événements indésirables liés à ses soins. Pour faciliter son implication, la HAS publie une brochure d’information destinées aux patients.

Ma sécurité dépend aussi de ma vigilance

Je n’hésite pas à poser des questions et à demander des explications sur mes traitements :

  • Comment prendre mes médicaments ? (doses, horaires, alimentation)
  • Y a-t-il des précautions particulières à respecter ?
  • Comment conserver ou éliminer mes médicaments ?
  • Puis-je en prendre d’autres, en plus de ceux de l’ordonnance ?
  • Puis-je associer des traitements alternatifs ? (homéopathie, plantes ..)
  • Y a-t-il une différence (nom, forme, couleur) avec ceux que je prends habituellement ? Est-ce un médicament générique ?
  • Quels sont les taux de remboursement de mes médicaments ?

Je n’hésite pas à faire part de mes besoins, préférences et habitudes y compris en matière de traitements alternatifs non médicamenteux.


En cas de difficultés, je peux faire répéter le pharmacien, lui demander d’écrire les informations et de m’aider à mieux comprendre mon traitement.


Je lui demande des explications sur l’utilisation de mes dispositifs médicaux


Je ne repars pas de la pharmacie sans avoir compris ce que je dois faire, quand et comment, et pourquoi c’est important de le faire.


En cas de doute, ou de question, je n’hésite pas à retourner voir le pharmacien. Il peut contacter mon médecin en cas de besoin.

Mes droits

Inscrit dans la loi N°2002-303 du 04 mars 2002, le droit à l’information me place comme un acteur à part entière pour toutes les décisions qui concernent ma santé (consentement éclairé).

Pour m’aider, je peux me faire accompagner par une personne de confiance (il ne s’agit pas forcément de quelqu’un de ma famille). Je peux demander à parler au pharmacien sans être entendu par d’autres personnes.


AIRSS - mercredi 21 octobre 2015