Les aliments et boissons que nous avalons se transforment en déchets azotés. Ceux-ci sont apportés aux reins afin qu’ils les traitent et transforment en urine.

Les uretères sont deux petits tuyaux qui transportent l’urine des reins à la vessie. Lorsque la vessie est remplie, celle-ci évacue l’urine via un canal que l’on appelle l’urètre.

L’urine est alors expulsée à l’extérieur par le biais d’un petit orifice qui est proche du clitoris.

Une infection urinaire peut vite être attrapée et est dangereuse pour l’évolution de votre grossesse.

En effet, si celle-ci se propage jusqu’aux reins, votre bébé pourra accoucher plus tôt que prévu. De ce fait, il est important d’agir rapidement si vous ressentez un symptôme et pensez avoir une infection urinaire.

Un suivi médical est nécessaire pour un développement de votre cycle de grossesse. Un traitement sera alors adapté suivant votre cas et votre niveau d’infection.

L’infection urinaire plus fréquente chez les femmes enceintes

cystite et grossesseLes femmes sont plus exposées que les hommes à l’infection urinaire. La raison principale est que l’urètre d’une femme est bien plus petit que celui d’un homme.

En effet, grâce à son pénis l’homme à un urètre d’une dizaine de centimètres. Cependant, l’urètre d’une femme ne dépasse pas les trois centimètres.

Les bactéries auront alors un chemin plus court à emprunter pour infecter la vessie. Si la cystite ou infection urinaire se propage, la bactérie pourra se développer sur les reins.

L’infection urinaire est donc plus présente chez les femmes que les hommes. De plus, durant votre grossesse vous êtes encore plus exposée à une infection urinaire.

En effet, votre bébé peut parfois mettre une pression sur votre vessie. L’utérus grossit de jour en jour et son appui sur la vessie peut vous donner envie d’uriner plus souvent. De ce fait, la vessie est plus sensible et sujette à toute contamination.

Les symptômes d’une infection urinaire

Lors d’une grossesse, le bébé peut appuyer sur la vessie. Avoir une infection urinaire à ce moment pourrait être très douloureux. De plus, si l’infection se propage jusqu’aux reins, un danger pour très vite arriver. En effet, cela pourrait faire naître votre bébé plus tôt que prévu.

Si vous ressentez des symptômes, rendez-vous directement chez votre médecin traitement. Il ne faut pas laisser traîner un début d’infection urinaire. Il est important de la soigner rapidement surtout si vous êtes enceinte.

Les différents symptômes que vous pouvez ressentir :

  • Besoin fréquent d’uriner
  • Sensation de brûlure (on utilise l’expression “pisser des lames de rasoir” pour décrire)
  • Sang ou couleur trouble de l’urine
  • Mauvaises odeurs dans l’urine
  • Mal de dos, Mal de ventre, Fièvre
  • Vomissements, Mal de rein

Les premiers gestes à adopter pour soigner une infection urinaire

  • Boire beaucoup, l’eau permet de nettoyer votre vessie
  • Bien s’essuyer et nettoyer votre vagin avec un désinfectant urinaire
  • Ne pas se retenir et aller aux toilettes dès que vous avez envie
  • Prendre un rendez-vous avec un médecin pour obtenir un traitement adapté

Quel est le principal risque d’une infection urinaire ?

Le risque le plus fréquent d’une infection urinaire durant la période de grossesse est l’accouchement prématuré. En effet, la bactérie peut se développer dans les reins et cela apporte cette conséquence.

La naissance prématurée n’est pas le seul risque, le bébé pourrait aussi être infecté par cette bactérie.

Cependant, cela ne va pas l’empêcher d’être en bonne santé. Les médecins sauront le diagnostiquer dès la naissance et le traiter rapidement. Le risque est bénin pour l’enfant.

Le risque le plus fréquent d’un accouchement prématuré n’est pas le plus gros danger. En effet, si vous n’êtes pas allée voir un professionnel de santé pour obtenir un traitement adapté.

Vous ne risquez rien en tant que maman mais votre bébé par contre peut en subir les conséquences. Sa croissance pourrait se voir ralentir et sa prématurité pourrait se situer au troisième niveau.

Diagnostic et traitement d’une infection urinaire

infection urinaire grossesse

Lorsque vous êtes enceinte votre médecin traitant ou votre gynécologue réalise le suivit de votre grossesse. C’est avec une bandelette urinaire qu’il vous fait passer des tests pour rechercher les sucres, l’albumine mais aussi dépister les infections urinaires. Une prise de sang peut être nécessaire ainsi qu’une analyse dans un laboratoire.

Le résultat pourra alors permettre de choisir le traitement antibiotique adapté pour soigner votre infection.

En effet, vu que vous êtes enceinte, il est important que le médecin ait toutes les informations nécessaires pour choisir le traitement. Les médicaments ne doivent pas représenter de danger pour le bébé.

L’antibiotique le plus fréquemment prescrit est spécifique à la bactérie Escherichia Colientérohémorragiques (ECEH). Dans la plupart des cas d’infection urinaire provient de celle-ci. C’est une bactérie qui s’installe dans le tube digestif de l’homme et le sang chaud des animaux.

Outre les antibiotiques, un désinfectant vaginal sera obligatoire. Les dix premiers jours vous devez nettoyer votre vagin plusieurs fois par jour avec ce produit.

De plus, si les brûlures se font encore sentir. Il est possible d’ajouter à votre traitement des médicaments antalgiques comme des antidouleurs.