A l’ère où tout se fait sur internet, achats, organisations de voyages, rencontres et même consultations médicales, il restait un créneau inexploité :  la possibilité d’acheter des médicaments. C’est désormais possible. Quels sont les avantages, les inconvénients et le futur de la pharmacie en ligne ? Que puis-je y trouver ?

Une démarche récente qui a un bel avenir devant elle

C’est une pratique qui reste récente et pas encore très ancrée dans les coutumes. Le français achète plus facilement des vêtements en ligne que des médicaments. Seuls 10% se sont déjà lancés.

Néanmoins, cette pratique a tout lieu de se démocratiser et les pharmaciens ont tout intérêt à s’y mettre rapidement. En effet, de grosses évolutions légales sont en cours afin de favoriser le commerce digital. Tout particulièrement avec  :

  • L’ordonnance électronique (ou e-prescription), qui a fait l’objet d’une ordonnance en 2020, qui impose sa généralisation d’ici le 31 décembre 2024 et est déjà en test dans quelques départements
  • La création de DMP (ou dossier médical partagé) a cessé depuis le  1er juillet 2021,  le ministère de la santé prévoyant pour 2022 le lancement de “Mon espace santé”, un service auquel sera directement intégré le DMP.
  • Ainsi, on peut désormais trouver des pharmacies en ligne, telle que  medpharmacie.net, qui, par le biais d’une consultation en ligne et d’un avis médical par un médecin agréé par le GMC, vous permettent d’obtenir une ordonnance pour un médicament dont vous avez besoin.

Pourquoi acheter ses médicaments en ligne ?

Aller à la pharmacie, c’est aussi l’opportunité d’avoir un contact avec son pharmacien, de se sentir rassuré et conseillé quant à la prise de certains médicaments. Toutefois, acheter en ligne présente des avantages indéniables :

  • Un gain de temp : ne plus devoir courir à la pharmacie, prendre sa voiture et tourner pour se garer et attendre son tour,
  • Éviter des situation gênantes quand on achète des médicaments qui peuvent mettre mal à l’aise (mycose, dysfonction érectile…),
  • Bénéficier de prix compétitifs et attractifs,
  • Éviter les risques de contamination en se rendant dans un endroit clos où la plupart des clients sont malades.

Quels types de pharmacies et de médicaments puis-je trouver en ligne ?

Tout d’abord, il faut bien comprendre qu’il s’agit d’un domaine très réglementé. La loi considère que les pharmacies en ligne sont une extension de l’officine classique. Ainsi, il faut être pharmacien titulaire ou gérant d’officine, pour pouvoir vendre en ligne. De plus, la vente de médicaments ne peut se faire que via le site en ligne de ladite pharmacie.

Les médicaments non soumis à prescription

Concernant les médicaments, seuls ceux qui ne sont pas soumis à prescription peuvent être délivrés en ligne, ainsi que les produits pharmaceutiques tels que les premiers soins, les produits pour la vitalité ou l’hygiène, les soins dermatologiques…

Pourquoi les médicaments sur ordonnance ne sont pas concernés ? Simplement car tout se passe en ligne et qu’il y a de plus gros risques de falsification de documents.

Donc réserver l’achat numérique aux médicaments sans ordonnance permet simplement de limiter les risques, autant pour les patients que pour les pharmaciens, qui restent responsables de la vente de leurs produits.

Bémol sur les médicaments non soumis à prescription médicale obligatoire

En réalité, il faut faire la distinction entre la prescription et la prescription obligatoire. Ce qui signifie que, via les pharmacies en ligne, on peut quand même obtenir des médicaments habituellement remboursés sur ordonnance, car ils ne sont pas soumis à prescription obligatoire.

Ceux à prescription obligatoire sont les médicaments qui peuvent présenter des risques en cas d’utilisation inadaptée ou des difficultés d’emploi et en particulier, les médicaments destinés aux hôpitaux, ceux qui nécessitent une première ordonnance fournie par un hôpital, ceux réservés à certains spécialistes ou nécessitant une surveillance particulière.

Y-a-t’il des risques avec la vente de médicaments en ligne ?

L’automédication présente des dangers

Il existe de nombreux risques liés à l’automédication :

  • Les erreurs de posologie,
  • Le manque d’informations sur les effets secondaires,
  • Les risques d’allergies,
  • Le fait de ne pas connaître les composants du médicament et de créer des interactions néfastes,
  • L’achat  d’un médicament périmé,
  • La non prise en compte d’un symptôme, qui ne sera pas soigné et qui pourra s’aggraver

Les difficultés d’interprétation des symptômes pouvant entraîner un retard de diagnostic de la maladie réelle.
Pour lutter contre ces dangers, il est nécessaire de ne pas pratiquer l’automédication sur du long terme et de, ponctuellement, prendre conseil auprès de son médecin ou pharmacien.

Les faux médicaments

Des études ont été menées et il apparaît que près de 50% des médicaments vendus en ligne seraient des contrefaçons. Les plus fréquentes concernent les somnifères, les traitements visant la perte de poids, le viagra et les traitements contre la grippe.

Ces médicaments peuvent avoir de réels effets néfastes sur la santé, présenter un sur ou sous-dosage et des impuretés chimiques, ou être inefficaces du fait d’une absence de principe actif.

Pour éviter ce type de risques il est nécessaire de s’adresser à des pharmacies en ligne françaises et de vérifier leur fiabilité.