Appelée “ginseng andin” ou bien encore “ginseng péruvien”, la maca a ces 10 dernières années attiré les projecteurs sur elle pour les nombreuses vertus médicinales et bénéfices nutritionnels qu’on lui prête.

Traditionnellement utilisée par les péruviens comme aliment et remède, aliment riche nutritionnellement, remède anti-stress, stimulant sexuel… Quid de cette racine ? Petit tour d’horizon.

La Maca, c’est quoi ?

La maca est un tubercule de la famille des Brassicaceae, qui compte des plantes telles que le navet, le brocoli, ou encore le choux.

Ayant une longue histoire d’utilisation culinaire et médicinale au Pérou, son utilisation par les incas a été attestée par les conquistadors, qui ont rapporté sa culture dans leurs chroniques.

Son berceau est la région du lac Chinchaycocha dans le département de Junin, dans les Andes du Pérou, où elle prolifère à une altitude autour de 4000 mètres.

Il est utile de noter qu’on peut trouver deux appellations de la maca : Lepidium meyenii et Lepidium peruvianum  Le Dr. Charon et certaines études soutiennent que Lepidium peruvianum est l’espèce originaire et particulière du Pérou, celle possédant certaines vertues, et qu’elle garantit donc son origine péruvienne, ce qui n’est pas toujours le cas avec l’appellation Lepidium meyenii.

La racine est la principale partie comestible de cette plante. Elle est consommée crue, cuite, ou séchée et réduite en poudre, et les Péruviens l’utilisent dans leurs plats et boissons, et est aussi utilisée comme remède traditionnel.

Nous allons à présent découvrir les bienfaits de la maca .

Un aliment à haute valeur nutritive

La maca est un concentré de nutriments : vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras, acides aminés, etc.

Les niveaux élevés de fer et d’iode que contient la maca favorisent la production de cellules saines et aident à maintenir votre métabolisme au top. Les fortes doses de potassium de la maca aident à la digestion et boostent les muscles (régénérescence, récupération, etc.).

Sa teneur en oligo-éléments essentiels (cuivre, zinc…), et dont la carence est très préjudiciable, garantit un bon apport pour parer à cette carence. C’est aussi une très bonne source de protéines, de glucides, de fibres et de lipides, la maca est efficace contre l’anémie.

Enfin,  la présence de la molécule méthyl tétrahydro-carboline-carboxylique aurait des effets positifs sur le système nerveux central.  Ainsi, si vous avez un “coup de pompe” et que la fatigue vous mine, la maca peut vous aider à dissiper ces effets négatifs, en vous donnant un bon coup de pouce.

La maca pourrait soulager les symptômes de la ménopause

La diminution naturelle des œstrogènes qui se produit pendant la ménopause peut provoquer des symptômes désagréables. Des recherches indiquent que la maca a un effet bénéfique sur les femmes souffrantes de ces symptômes.

Ainsi, une étude de H. O. Meissner, A. Mscisz et Al. a montré qu’il y aurait des effets sur la régulation hormonale, soulageant ainsi des symptômes de l’inconfort ménopausique, bouffées de chaleur et transpiration nocturne en particulier.  La maca ainsi, sic, “offre une alternative végétale non hormonale pour réduire la dépendance aux programmes d’hormonothérapie”.

Une autre étude de Christina M. Dording et al. indique qu’elle peut soulager le dysfonctionnement sexuel induit par les antidépresseurs (certaines classes de psychotropes) chez les femmes ménopausées.

Il pourrait ainsi constituer une alternative naturelle en contrebalançant les effets du dysfonctionnement sexuel induit par ses antidépresseurs en améliorant la qualité de vie, en agissant notamment sur les troubles de la libido, et réduirait ainsi les troubles de l’anxiété et les symptômes de la dépression.

Des effets sur la fertilité masculine ?

racines de maca

Ici des racines de Maca Fraîches

La maca aurait aussi des effets bénéfiques sur la fertilité masculine et plus particulièrement sur la qualité spermatique qui mesure la quantité de sperme, de spermatozoïdes et la mobilité de ces derniers.

Une étude de Gustavo F. Gonzales et al. indique que la maca améliore la qualité spermatique en faisant augmenter la quantité produite, ainsi que la mobilité des spermatozoïdes des sujets ayant consommés de la maca.

Une autre étude de Ingrid Melnikovova al. indique que “la concentration et la mobilité des spermatozoïdes ont montré des tendances à la hausse par rapport au placebo”.

De potentiels effets sur l’apprentissage, la mémorisation et la motricité

La maca pourrait avoir des effets améliorants sur les fonctions cognitives, notamment l’apprentissage et la mémoire.

Ainsi, une étude de Shan-Shan Guo et al., utilisant des souris comme sujets en les soumettant au test de la piscine de Morris, a montré que les souris ayant consommé de la maca ont mieux performé que les souris qui n’ont n’en ont pas pris.

En outre, l’étude indique que la coordination motrice des souris maca s’est améliorée : elles nagent mieux et plus longtemps.

Un dernier mot

Le fait que l’intérêt au sujet de la maca est relativement récent explique le peu d’études et recherches scientifiques qui viendront confirmer ou infirmer ses vertus ainsi que ses mécanismes et pharmacodynamie.

Mais ce qui est sûr c’est que la maca est un aliment aux vertus nutritives positives sans effets secondaires notables. Sa consommation massive par les populations andines est un bon indicateur.

Mais comme tout produit contenant des principes actifs, notamment ses effets hormonaux, il est utile de rappeler qu’il indispensable de consulter un médecin avant de consommer de la maca, notamment aux personnes souffrant de thyroids ou d’hypertension, sous traitement médicamenteux,  les femmes  enceintes ou allaitantes, ainsi qu’aux enfants en bas âges.

Votre nutritionniste pourra également vous conseiller sur les quantités qui sont adaptés à vos besoins et à votre mode de consommation alimentaire.